Entre récits initiatiques sous forme de conte et actes magiques, ses dessins sont comme des outils pour qui désirerait nouer un dialogue avec lui même ou avec l'univers. Mais la dérision rôde, comme un regard extérieur impitoyable qui l'empêcherait de prendre tout ça au sérieux. Elle accepte ce regard et aime à le contourner, elle en joue même, fait planer le doute, le regard et l'esprit hésitent sans cesse entre le faux et le vrai. Quelles sont les limites de l'ouverture d'esprit, de l'empathie, de l'invention de soi, de l'identité ? Jusqu’où peut-on aller dans ces explorations humaines sans se perdre et surtout peut-on vraiment changer ? Telles sont les questions existentielles qui clignotent avec impertinence dans ses oeuvres et jalonnent son parcours d'artiste atypique qui après un bac scientifique en biologie ; elle lorgnait du coté de l’éthologie ou de l'ethnologie ; se dirigea très naturellement vers une formation de peinture décoration en faux  : faux bois, faux marbre et trompe-l’œil.

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/2